RDC : Patrick Nkanga dément le scellage de la primature

 

Le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba continue à vaquer librement à ses occupations d’État dans son cabinet de travail situé dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Ceci contrairement aux fausses nouvelles qui circulent sur les réseaux sociaux faisant état du scellage de la primature.

Patrick Nkanga, conseiller juridique du Premier Ministre dément à travers un message publié ce vendredi 23 octobre sur son compte Twitter, cette nouvelle qui a envahi les réseaux sociaux.

« Une rumeur produite dans une quantité industrielle, on ne sait à quelle fin. Alors que nous attendons tous, sereinement, le discours du Président de la République. Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, vaque à ses occupations d’État », a écrit Patrick Nkanga.


En effet, ces fausses informations circulent au moment où les congolais attendent impatiemment le discours du Chef de l’État qui va s’exprimer dans quelques heures sur les enjeux majeurs du pays.

Lire aussi  Ass. Nat. : La proposition de loi sur la CENI adoptée en plénière

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba est la cible des acteurs politiques du CACH pour avoir obéi à l’ordre de sa famille politique, celui de boycotter l’invitation du Chef de l’État Félix Tshisekedi dont il est le collaborateur permanent au sein du gouvernement.

Il était instruit par le Chef de l’État lors de la récente réunion du conseil des ministres de préparer la cérémonie officielle de prestation de serment de trois nouveaux juges, nommés à la cour constitutionnelle. Ce dernier ne l’a pas exécuté, estimant que c’était un ordre manifestement mal donné.

De son côté, la famille politique de l’ancien Président Joseph Kabila accuse le Chef de l’État d’avoir violé la constitution à travers ses récentes nominations opérées au sein de la justice. Chose qui serait à la base d’une crise politique entre la coalition gouvernementale FCC-CACH.

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires