Kasaï : la délocalisation du marché Dibumba à la base d’une tension entre le gouvernement et les chefs coutumiers

Suite au message du ministre provincial des infrastructures et travaux publics Olivier Tombe, sur la désorientation du marché, les autorités traditionnelle de Dibumba se sont levées le lundi 02 novembre 2020, pour signifier au gouvernement provincial, qu’elles sont prêtes à faire couler le sang si seulement la construction du marché est délocalisée vers Milambo dans la colline de Kele à Tshikapa.


Le Vice-gouverneur Gaston Nkole Tshimuanga qui les as reçues le lundi 02 novembre dans son cabinet de travail, a joué au sapeur-pompier, pour maîtriser la colère des autorités traditionnelles des communes de Dibumba 1 et 2.

Pour calmer les tensions, il a fallu que l’autorité provinciale rassure à ces chefs le maintien de ce site pour la construction du nouveau marché. Dans leurs échanges de ce même lundi, les notables de cette colline ont exprimé leurs mécontentement et rassurent au gouvernement provincial d’utiliser la force majeure au cas où les habitants continueraient à prendre en possession cet espace.


Cette décision a apaisé les tensions déjà montées dans la population de ces deux communes.

Gaston Nkole accorde par ailleurs un délai de 3 jours aux occupants du site de libérer le lieu pour faciliter le début des travaux dont le financement est assuré par la Banque Africaine de Développement.

Il est à noter que la construction du marché moderne de Dibumba s’inscrit dans le cadre des projets connexes du projet de la construction de la route nationale numéro 1, tronçon Lovua-Tshikapa. Et pour faute d’indemnisation, certains occupants, refusent de libérer le lieu pour permettre le début des travaux.

Diaris Kindalo à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires