Goma : « C’est la présence des marchés noires qui favorise l’insécurité dans la ville » (Députée Pauline Furuguta)

La Députée provinciale élue de la ville de Goma, Pauline Furuguta attribue la persistance de l’insécurité dans la ville de Goma, à la présence des marchés noires communément appelés Bwaka et qui sont soit installés à côté ou dans les camps Katindo et Munzenze.

Selon elle, « ceux qui insécurisent la ville de Goma se dirigent souvent vers l’un de ces camps et où, les articles et biens de valeur volés à la population par ses bandits, sont souvent vendus à bas prix » .

« Sur le cas du phénomène 40 voleurs, les analyses qui se font, démontrent que ce qui favorise l’insécurité dans la ville, c’est la présence des marchés noires communément appelés Bwaka », explique-t-elle.


Elle appelle donc le Ministre Provincial en charge de l’intérieur, sécurité et ordre public à se saisir de cette question pour accélérer le processus de délocalisation des camps Katindo et Munzenze déjà entamé par une commission mixte de l’Assemblée nationale et du gouvernement central aux côtés des experts du gouvernement provincial du Nord-Kivu.

Lire aussi  Beni : 28 personnes dont 3 femmes interpellées par la Police dans un bouclage

La société civile forces vives de la ville de Goma ainsi que des mouvements citoyens ont également exigé la délocalisation des camps militaires et policiers de Katindo et Munzenze qui, selon ces structures citoyennes, seraient à la base de l’insécurité dans cette ville touristique.

Selon ces mouvements citoyens, le positionnement de ces deux camps constitue un réel danger et une menace sur la quiétude de la population de Goma car « ils faciliteraient les inciviques à s’armer et commettre les bévues, et la circulation de la population est interrompue à partir de certaines heures vespérales dans les quartiers environnants ces camps ».

Ils ont dénoncé les trafics entre les civils et les militaires dans les louages des armes à feu et la complicité des hauts officiers de l’armée et de la police.

David Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires