Reddition des comptes 2019: Comme en 2018 avec Kabila, Tshisekedi n’a pas respecté les dépenses à la Présidence de la République

Félix Tshisekedi a du mal à respecter les dépenses publiques au niveau de la Présidence de la République. En témoigne la reddition des comptes 2019 faite le mercredi 11 novembre par le ministre des Finances devant les députés nationaux.

Pour l’exercice 2019, explique Sele Yalaghuli, le Gouvernement a prévu 57 milliards de francs congolais pour le fonctionnement de la Présidence de la République. L’Exécutif « s’est engagé pour 203 milliards fc mais a débloqué 329 milliards fc pour la seule première année de Félix Tshisekedi au pouvoir marquée par un dépassement budgétaire sans précédent à la Présidence ».

« Du jamais vu dans l’histoire budgétaire de la RDC. Des dépassements allant jusqu’à 14000% au niveau de la Présidence de la république », s’est exclamé un député. Le projet de loi de Reddition de comptes 2019 met les élus en colère. « Le fonctionnement du cabinet présidentiel enregistre un dépassement de 1146% en 2019 », dénonce le député Fofo Konzi.

Lire aussi  RDC : Selon le député Pululu, "la justice décide de libérer Jean-Jacques Mamba"

Les explications de Sele Yalaghuli sont simples : sans parler du programme jours, il note que « ces dépassements sont liés à un certain nombre de projets qui ont été exécutés alors que non budgétisés, ou budgétisés mais exécutés à un niveau extrêmement élevé ».

Félix Tshisekedi n’est en tout cas pas le premier à déraper en cette matière de dépassement budgétaire. En 2018, sous Joseph Kabila, la Presidence de la République avait dépensé cinq fois le budget qui lui avait été alloué. 63 millions USD votés, mais 302 millions dépensés. Énorme dépassement sur les frais de fonctionnement.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires