Consultations : « Je suis venu après avoir consulté ma hiérarchie » (Ngoyi Kasanji)

Le Sénateur Alphonse Ngoyi Kasanji du Front Commun pour le Congo (FCC) a été reçu jeudi 12 novembre avec le caucus des députés du Grand Kasaï par le Président de la République Félix Tshisekedi dans le cadre des consultations.

Interrogé par la presse après entretien avec le chef de l’État, l’ancien gouverneur de la province du Kasaï Oriental s’est abstenu de donner sa position face à ces consultations qui devront aboutir à la création de l’union sacrée de la nation. Cependant, il dit avoir demandé l’autorisation auprès de sa hiérarchie politique avant de participer à ces consultations qui sont boycottées par la famille politique de l’ancien président Joseph Kabila.

« Notre Pays traverse une crise profonde, il était important que nous élus du Grand Kasaï nous puissions venir répondre à l’invitation nous adressée par le Président de la République. Il était de notre devoir d’apporter au président de la République les désidératas du peuple de l’espace Grand Kasaï notamment en ce qui concerne les infrastructures, l’économie, la sécurité et les aspects politiques », a-t-il indiqué.

Lire aussi  Kasaï-Oriental : Après le conseil des ministres, Gisèle Ndaya s'envole pour Mbuji-Mayi pour une mission

Et de poursuivre : « je suis venu après avoir consulté ma hiérarchie politique, je suis venu en qualité de membre du caucus de ma province et de l’espace Grand-Kasaï. Pour les aspects qui concernent l’Union sacrée, peut-être que les collègues vont en parler ».

Ngoyi Kasanji pense qu’au regard de la crise politique qui persiste au pays, « il est nécessaire de privilégier la paix, un facteur indispensable pour développer le pays ».

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires