Ituri : Arrestation d’un chef rebelle Maï-Maï près de Biakato

Les Forces Armées de la RDC annoncent avoir capturé le mardi 8 décembre un chef rebelle Maï-Maï dénommé Mille Tours, à Manyama, bourgade située à environ 30km à l’ouest de Biakato en chefferie de Babila Babombi, au sud du territoire de Mambasa dans la province de l’Ituri.

Cette information est livrée à la presse par un responsable des FARDC basées à Biakato. D’après notre source, la capture de ce chef rebelle est le « résultat de la collaboration civilo-militaire » dans cette partie de l’Ituri.

Cette information a été confirmée par le député provincial Omer Sivirwa. Ce député révèle que ce chef rebelle et son secrétaire ont été appréhendés par des jeunes de Manyama et des villages environnants avant l’arrivée des forces armées. Il plaide pour le transfert urgent de ces deux rebelles à l’auditorat militaire de garnison de l’Ituri pour qu’ils répondent de leurs actes.

Lire aussi  Jerry Lubala et Nkita en sit-in ce Jeudi à la Primature pour "réclamer la démission de Sama Lukonde"

« (…) Je vous confirme que le chef rebelle « Mille Tours » et son secrétaire ont été arrêtés et se trouvent entre les mains de l’armée. Je félicite l’armée et les jeunes pour leur bravoure. Mais pour ne pas connaître le cas d’évasion comme c’était la dernière fois, je demande que ces rebelles soient transférés à Bunia afin de répondre à leurs actes », a-t-il déclaré au cours d’un entretien accordé à ACTU7.CD.

Cet élu appelle également l’armée à « poursuivre les troupes de ce chef rebelle », qui, rappelle-t-il « détiendraient en captivité le chef du village Mitume » porté disparu depuis près de deux semaines.

La capture de ce chef rebelle a été vivement saluée par le Conseil de la jeunesse de Babila Babombi. Gabriel Tonge, son président dit se réjouir de la « bravoure et souplesse avec laquelle les FARDC ont agi » pour capturer ce chef rebelle.
Avec cette capture, la population va « enfin vivre en paix et en sécurité », a-t-il conclu.

Lire aussi  Kasaï-Oriental : Un groupe de malfrats dont de « faux kidnappés » présenté à la Gouverneur intérimaire

Le chef rebelle « Mille Tours » serait le leader du groupe armé Maï-Maï qui avait attaqué, entre juin et novembre 2019, plusieurs équipes engagées dans la riposte contre la maladie à virus Ebola dans les localités de Lwemba et Biakato, au sud de Mambasa. Ce même groupe avait attaqué la base de l’organisation mondiale de la santé en novembre 2019, causant des morts et des dégâts matériels énormes.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires