Kasaï Oriental : Jean Maweja déclare 2021 « une année de grandes actions »

Le gouverneur de province Jean Maweja Muteba est rentré à Mbuji-Mayi ce mercredi 09 décembre, cela après 49 jours d’absence.

Devant la population au gouvernorat, Jean Maweja a donné les grandes lignes de son séjour dans la capitale congolaise.

 » Nous avons été à Kinshasa pas pour rien, nous étions là, pour participer à la prestation des serments des juges de la cour constitutionnelle. Après cela, nous avons reçu plusieurs invitations comme celle du patron de l’intérieur, avec lui, nous avons évoqué le problème de conflit entre le gouvernement provincial et l’assemblée, il nous a reçus individuellement et j’ai exposé le problème et il m’a donné des conseils. Puis par après il y a eu consultations, on m’a demandé d’attendre afin que je sois reçu par le chef, tous les gouverneurs des provinces étaient présents et ont décidé de rédiger un mémorandum, dans ce mémo tous voulaient la continuité de la collection FCC-CACH, après ma lecture de ce mémo, j’ai refusé de signer ce document, car j’étais le seul gouverneur de l’UDPS et je ne voulais pas de ce mariage », a-t-il expliqué.


Et de poursuivre, « j’ai appelé mes collaborateurs à Mbuji-Mayi pour qu’ils rédigent notre mémo exposant tous les problèmes de ma province, chose qui a été faite et ce mémo a été remis au chef de l’État ».
« A part ça, j’ai entrepris des contacts avec différentes autorités du pays au niveau de la présidence dont vous verrez les résultats dans les tous prochains jours. L’année 2021 est une année de travail », a-t-il renchéri.

Lire aussi  Enterrement des militants UDPS : l'APC Haut-Katanga s'est dit "consterné" et "présente ses condoléances"

Bien avant ce retour, les représentants de deux institutions de la province ont été reçus le mardi 08 décembre par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi.
Un seul point à l’ordre du jour : « le décollage socio-économique de la province », après avoir entendu les deux animateurs des institutions en province.

Selon le sénateur Auguy Ilunga, le chef de l’État , a donné 3 mois à chaque institution provinciale afin que chacune d’elles fasse son travail selon ses prérogatives constitutionnelles. Toujours selon la même source, le président de la République a demandé à Yves Muamba de faire son travail qui est celui « de contrôleur du gouverneur et du gouvernement provincial ».

Depuis un temps, le courant ne passe pas entre les deux institutions du Kasaï Oriental. En toile de fond, la motion de défiance initiée contre le gouverneur accusé de plusieurs griefs dont le paiement de plus de 100 agents fictifs de son cabinet.

Hervé Landry Ngoyi, à Mbuji-Mayi

Lire aussi  Kinshasa : Jérome Munyangi propose un cadre de débat ouvert pour démontrer que le processus de riposte contre la Covid-19 en RDC est un colonialisme scientifique

Lire aussi

Les plus populaires