Goma : 5 militants de la LUCHA arrêtés la semaine dernière transférés à la Prison Centrale de Munzenze

Goma : 5 militants de la LUCHA arrêtés la semaine dernière transférés à la Prison Centrale de Munzenze

5 militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) arrêtés par les éléments de la police la semaine dernière dans une marche initiée pour dénoncer la recrudescence de l’insécurité, la criminalité urbaine et réclamer le départ du ministre en charge de la sécurité au niveau provincial, ont été transférés à la Prison Centrale de Munzenze le mardi 22 décembre 2020 après avoir passé 4 jours au cachot du parquet de Goma.

Dans un communiqué rendu public ce jour, la LUCHA, indique qu’au moment où les 5 militants étaient conduits à la prison centrale de Goma, une autre militante au nom de Nadia Nyamushiya victime « d’un mauvais traitement et torture » a été acheminée urgemment à l’hôpital Heal Africa pour une prise en charge médicale.


« 5 militants de la LUCHA RDC-Afrique viennent d’être transférés à la prison centrale de Munzenze. Cependant, suite aux mauvais traitements et la torture, la militante Nadia Nyamushiya a été acheminée urgemment à Heal Africa pour les soins. Pour l’instant aucune charge, ils n’ont jamais été signifiés du motif de leur arrestation », confie Emmanuel Binyenyi, militant de la LUCHA à ACTU7.CD.

Lire aussi  RDC : Flambée des prix sur le marché, le Gouvernement met en garde les opérateurs véreux

Celui-ci déplore le silence « coupable » des autorités face à cette situation avant d’appeler le Chef de l’État au respect des promesses faites aux défenseurs des droits humains.

« Nous sommes dans un État totalitaire, une question à Félix Tshisekedi où est l’Etat de droit que vous avez tant chanté sur les médias et les réseaux sociaux », s’interroge t-il, avant de poursuivre, qu »après Kabila égal avant Kabila. Bye Bye Félix Tshisekedi ».

À Goma, plusieurs organisations de défense des droits humains ont levé leurs voix pour exiger la libération de ces militants de la LUCHA. Ces organisations ont déploré l’influence politicienne dans l’arrestation de ces militants.

David Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires