Union sacrée : Dénis Kambayi demande à Bemba, Bahati et Katumbi de ne pas postuler à la présidentielle de 2023

 

Dans une interview exclusive accordée mardi 22 décembre 2020 à ACTU7.CD, le Sénateur Dénis Kambayi Cimbumbu a appelé les adhérents à l’union sacrée initiée par le Chef de l’État notamment Jean Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Modeste Bahati Lukwebo à ne pas postuler à la présidentielle de 2023.

Pour ce faire, ce membre du parti du peuple pour la reconstruction et la Démocratie (PPRD) qui dit soutenir la dynamique mise en place par Félix Tshisekedi, propose au chef de l’État de signer une convention avec ces leaders politiques qui viennent adhérer à l’Union sacrée afin de l’aider à réussir ses dernières années de son premier quinquennat pour le permettre de briguer un deuxième mandat en 2023.

« Tous ceux qui viennent pour adhérer à l’Union sacrée doivent comprendre que le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, il lui reste que 3 ans. Dans son premier quinquennat il voudrait travailler avec les frères et sœurs qui viennent adhérer à l’Union sacrée. Nous devons l’accompagner en 2023 pour qu’il fasse les 5 ans pleins. Je demande à Jean Pierre Bemba, Bahati Lukwebo et Moïse Katumbi de ne pas postuler en 2023 aux élections présidentielles. On doit être élégant », a dit Dénis Kambayi.

Lire aussi  Présidence de la République : Tshisekedi "trahi par la diaspora"

Quant à la nomination de l’informateur qui devra identifier la nouvelle majorité parlementaire, cet ancien ministre des sports et loisirs propose au chef de l’État de nommer un Kimbanguiste neutre à ce poste.

Il estime que « Simon Kimbangu peut donner un candidat neutre étant donné que les Kimbanguistes sont les panafricanistes, les gens qui aiment ce pays ».

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires