Ituri : Assassinat d’une femme à Mambasa, le président de la jeunesse Bira appelle au calme

 

Après le meurtre dans la nuit du 25 au 26 décembre d’une femme, à Mambasa, en Ituri, par un jeune ivre, le président de la jeunesse Bira, ethnie dont est issue la défunte, appelle au calme.

Pierre Liake qui reconnaît que ce meurtre pouvait « entraîner des problèmes entre les communautés ethniques du présumé meurtrier et de sa victime », révèle que ces deux communautés se sont déjà entendues et qu’il « n’y a plus de problème ».

« En tant que président de la jeunesse Bira, je confirme que ce cas pouvait entraîner des conflits entre les deux communautés (…) Mais nous avons discuté entre nous car ce qui a été commis par le présumé meurtrier pouvait l’être par un membre d’une communauté x ou y. Tout le monde doit se calmer particulièrement les jeunes (…) », a-t-il déclaré.


Cet appel intervient après une nuit très agitée aux alentours du domicile du présumé meurtrier où le corps de la défunte a été déposé par les jeunes de sa communauté. Quelques voisins de ce domicile confient à ACTU7.CD « avoir passé la nuit en dehors de leurs maisons » par crainte d’éventuelles représailles.

Lire aussi  Limete : La 14 ème rue en état de délabrement très avancé

Dans la nuit du 25 décembre un homme en état d’ébriété a tué une femme allaitant un enfant d’environ quatre mois suite à une incompréhension survenue lorsque le présumé meurtrier voulait récupérer son portable « saisi » par sa victime suite à une dette de consommation de boisson. Le meurtrier a pris la poudre d’escampette et est toujours activement recherché par la police.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires