RDC : En 2012, Kabila avait confié la mission d’information à Mwando Nsimba par voie de communiqué (document)

RDC : En 2012, Kabila avait confié la mission d’information à Mwando Nsimba par voie de communiqué (document)

Selon un juriste qui s’est confié à ACTU7.CD, il n’y a pas eu violation de la constitution concernant la désignation de Bahati Lukuebo comme informateur.

Pour ce juriste, le président de la République Félix Tshisekedi en confiant la mission d’information à Bahati Lukuebo, n’a pas violé la constitution, comme certains analystes l’affirment.
Pour preuve, ce dernier brandit un communiqué signé en 2012 par Gustave Beya Siku, alors directeur de cabinet de l’ancien président Joseph Kabila, qui confiait la mission d’information à feu Charles Mwando Nsimba pour identifier la majorité parlementaire.


Dans le cadre de la requalification de la majorité parlementaire, le Chef de l’État Félix Tshisekedi a désigné ce vendredi 1er janvier 2020, le sénateur Modeste Bahati Lukwebo comme informateur. L’annonce a été faite sur la télévision publique, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), par Giscard Kusema, directeur adjoint de la presse presidéntielle.

Lire aussi  Pour des raisons de sécurité, Ngobila reporte la marche de l'opposition au 18 mai

Cet ancien allié de Joseph Kabila, aujourd’hui l’un des ténors de l’Union sacrée pour la Nation aura pour mission d’identifier la nouvelle majorité parlementaire, voeu exprimé par le Chef de l’État Félix Tshisekedi lors de son discours du 06 décembre 2020.

Rédaction

Lire aussi

Les plus populaires