RDC : Un mouvement citoyen annonce une « marche de soutien aux populations meurtries de l’Est »

 

Le mouvement citoyen conscience Nationale en Action (CENA) en collaboration avec d’autres associations de la société civile va marcher pour manifester son soutien aux populations meurtries de l’Est de la République Démocratique du Congo le jeudi 14 janvier à Kinshasa.

Cette annonce a été faite par son président le professeur, Serge Mbotsho à l’occasion de la messe organisée par les jeunes leaders du Nord-Kivu en mémoire des victimes de l’Est le samedi 9 janvier.

Se confiant à ACTU7.CD, le ressortissant du Sankuru, Serge Mbotsho a estimé que « ça fait plus de 26 ans que le problème des tueries et massacres de la population de l’Est existe, donc il ne faut pas compter seulement sur les politiciens pour la résolution ».

« Ce problème n’est plus le problème que pour les natifs de ces territoires, c’est le problème de tous les congolais. Nous nous sommes engagés pour manifester notre solidarité. Il ne faut pas compter sur les politiciens pour résoudre ce problème, ça fait 26 ans qu’il existe traversant quatre présidents de la République et cela persiste, alors il faut que ce soit nous qui liberions le Congo. Moi en tant que président du CENA avec les amis de l’Est, nous avons décrété une marche ce jeudi pour manifester notre soutien aux populations meurtries de l’Est mais aussi pour déposer un mémo auprès du président de la République », a-t-il dit.

A la question d’interdiction par la l’autorité provinciale d’organisation des marches et autres activités dans la ville, l’homme a affirmé avoir écrit à l’autorité pour qu’il y’ est cette manifestation.

« Nous avons écrit la lettre qu’il faut aux autorités, nous savons qu’il existe Covid-19 mais cela n’empêche pas aux gents d’aller à l’église. Si on peut venir à la messe pour prier pourquoi on ne peut pas faire une marche pour aller déposer un mémo pour des gents qui meurent? », a-t-il conclu.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires