Ituri : violations des droits de l’homme sur le lac Albert, le député Iracan promet de saisir le ministre de la pêche

 

Des cas de violation de droits de l’homme notamment des traitements dégradants et d’extorsion sur les pêcheurs sont signalés sur le lac Albert en territoires de Mahagi, Djugu et Irumu en Ituri.

D’après le Député national Gratien Iracan, élu de Bunia, les auteurs de ces violations sont les éléments de la force navale de la RDC qui se disputaient « la torture et confiscation des embarcations pour des opérations militaires ».

« (…) à Torges au littoral du lac Albert dans la chefferie de Bahema-nord, les éléments de la force navale arrêtent arbitrairement les habitants et les soumettent à la torture (flagellation et toutes sortes de mal suite à des prises de corps). Le samedi 16 janvier 2021, une autorité locale a été fouettée, en plus d’une barque saisie à Gobu (…) pour permettre aux militaires d’y installer des armes pour la patrouille lacustre (…) À Mahagi-port, la population a découvert le secret de ces militaires, qui consiste à recruter des civils, les habiller et les armer pour aller opérer sur le lac en semant le dégât de toutes sortes, dans le but d’obtenir de l’argent (…) », accuse le député au cours d’un entretien accordé à ACTU7.CD, lundi 18 janvier.

Lire aussi  RDC-Beni : 4 miliciens Maï-Maï déposent les armes à Mangina

Devant cette situation, le député promet de saisir le ministre national de la pêche et l’état major général des armées afin que les auteurs de ces actes subissent la rigueur de la loi.

« (…) je ne me tairai pas face à ces violations. Je rencontre le Ministre de la pêche mardi 19 janvier et les officiers militaires de l’État major général (…) Je m’engage personnellement à me rassurer pour que les auteurs de ces forfaits soient traduits en justice militaire », promet-il.

Ces événements dénoncés par le député se produisent alors que le ministre provincial de l’agriculture, pêche et élevage venait de mettre sur pieds une « unité de surveillance, contrôle et suivi de la gestion » du lac Albert afin de faire profiter les populations lacustres des dividendes de cette ressource naturelle.

Andy Kambale Matuku, depuis Ituri

Lire aussi

Les plus populaires