Insécurité à Bunia : l’association « Kyaghanda » décrète une journée ville morte ce samedi à Bunia

 

L’association culturelle « Kyaghanda » regroupant des sujets de l’ethnie nande, section de l’Ituri vient de décréter une ville morte pour ce samedi 20 février sur toute l’étendue de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

D’après un communiqué rendu public par le président de cette association, cette journée ville morte est consécutive à « plusieurs cas de tuerie à répétition perpétrée contre les membres de la communauté Yira et autres » à travers la province de l’Ituri en général et la ville de Bunia en particulier.

D’après le même document, un « culte de compassion » sera organisé en mémoire de victimes dans une église protestante locale. Reagan Kambale, président de l’association Kyaghanda appelle tous ses membres à « l’observance stricte » de cette journée ville morte et encourage les autres communautés ethniques à se joindre à cette action.

Cette action de la communauté Yira à Bunia intervient au lendemain de la découverte d’un corps d’un sujet nande ce vendredi 19 février devant le palais de justice de Bunia. Aussi, la ville de Bunia et d’autres coins de la province de l’Ituri en général vivent une situation sécuritaire précaire depuis début 2021.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires