Nord-Kivu : La société civile annonce des actions de grande envergure lundi prochain pour exiger la libération de Bunagana et le départ de la MONUSCO

 

La coordination provinciale de la société civile du Nord-Kivu a lancé mardi une série d’activités de grandes envergures pour exiger la libération de la cité de Bunagana toujours occupée par l’armée rwandaise et le départ de la mission onusienne MONUSCO accusée de léthargie dans les massacres des civils dans l’Est du pays.

Dans une conférence de presse animée à Goma, cette structure indique que les actions présentées à la presse ce mardi seront lancées dès le 25 septembre prochain et ce, pour pousser les autorités à agir et mettre fin à l’occupation de la cité frontalière de Bunagana par les Forces du mal soutenues par le Rwanda.

Parmi les actions envisagées, les forces vives projettent des sit-in devant les sièges des institutions provinciales, de messes et des journées ville morte aini que d’autres actions de pression.


La question de la MONUSCO qui jusqu’à ce jour occupe une place de choix dans la communauté, n’a pas été du reste. Les forces vives « rassurent que des sit-in seront également observés devant les bureaux des Nations-Unies pour exiger leur départ ipso facto du territoire national car incapables d’apporter une contribution à la recherche d’une paix durable dans l’Est du pays ».

David Lupemba, à Goma

 

Lire aussi

Les plus populaires