février 22, 2021

Meurtre ambassadeur Italien : le ministère de l’intérieur charge les FDLR et précise que les autorités provinciales n’étaient pas informées de sa présence dans la région

Partager cet article

 

L’ambassadeur Italien en RDC, Luca Attanasio a été tué dans une attaque contre le convoi du Programme Alimentaire Mondial (PAM), lundi 22 février sur la route de Rutshuru, groupement de Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo dans la province du Nord-Kivu.

Dans un communiqué officiel dont une copie est parvenue à ACTU7.CD, le ministère de l’intérieur et sécurité qui pointe du doigt les rebelles des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) affirme que les autorités provinciales n’étaient pas informées de la présence du diplomate Italien et de ses accompagnateurs dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

« Les services de sécurité et les autorités provinciales n’ont pas pu, ni assurer des mesures de sécurisation particulière du convoi, ni leur venir en aide faute d’informations sur leur présence dans cette partie du pays pourtant réputée instable et en proie à l’activisme de certains groupes armés rebelles nationaux et étrangers », écrit le cabinet de Gilbert Kankonde.

Dans ce document, le gouvernement de la RDC, par le biais du ministère de l’intérieur regrette la perte de ce diplomate accrédité en RDC, de son garde du corps et son chauffeur qui ont tous été tués.

« (…) le gouvernement de la RDC présente ses condoléances les plus attristées aux familles des disparus, à la République d’Italie et à toute la communauté diplomatique installée en RDC », indique cette correspondance.

Par ailleurs, la RDC promet de ne ménager aucun effort pour le rétablissement de la sécurité particulièrement dans cette région du pays en proie aux groupes armés nationaux et étrangers « soutenus par des personnes et entités bénéficiaires de l’exploitation illégale de nos ressources naturelles au préjudice de la population locale meurtrie ».

« À l’heure actuelle, l’une de 4 personnes kidnappées lors de cette attaque a été retrouvée par les éléments des FARDC qui continuent le ratissage de l’axe où le drame a eu lieu », ajoute ce document.

Touché par balles à l’abdomen, l’ambassadeur Italien Luca Attanasio a été secouru par les gardes de l’Institut Congolais pour la conservation de la nature (ICCN), puis transporté à Goma à l’hôpital de la MONUSCO où il a succombé de ses blessures quelques heures plutard.

Josué Mfutila


Partager cet article
Actu7.cd