RDC : le SYNAMAC plaide pour la nomination d’un ministre de la justice qui sera « l’interface entre l’exécutif et le judiciaire »

 

Une délégation du Syndicat National des Magistrats du Congo (SYNAMAC ) conduite par son Président Edmond Issopha a rencontré ce week-end, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde à l’hotel du gouvernement dans le cadre des consultations qui visent la formation du gouvernement.

Auprès du premier ministre, Edmond Issopha a plaidé pour la nomination d’un ministre de la justice qui sera « une interface entre l’exécutif et le judiciaire ».

« Nous avons voulu d’abord rappeler dans un premier temps, les prescrits de la constitution. L’État de droit repose sur la séparation du pouvoir, c’est ainsi que nous aimerions dans le cadre de la formation du gouvernement qu’il y ait un ministre de la justice qui soit une interface entre l’exécutif et le judiciaire, un trait d’union entre l’exécutif et le judiciaire et non celui qui va s’immiscer dans la gestion de l’administration de la justice », a déclaré Edmond Issopha.

A lui de poursuivre : « vous savez que nous, nous avons opté pour le modèle Italien où il y a une séparation nette de pouvoir (…), nous voudrions que cette collaboration entre l’exécutif et le judiciaire soit parfaite dans l’intérêt d’un État de droit ».

Tout au long de leur face à face, le syndicat national des magistrats du congo a également rappelé au gouvernement la nécessité d’élaboration du budget de la justice par le pouvoir judiciaire. Le chef de la délégation soutient que « la constitution de la République voudrait que le pouvoir judiciaire élabore son propre budget et que cela soit transmis au gouvernement pour être inséré au budget national ».

 » C’est vrai que cela ne doit pas être élaboré uniquement par le pouvoir judiciaire seul et sans tenir compte de certains éléments du gouvernement, mais ce qui est important est que le budget du Pouvoir Judiciaire soit consistant », a-t-il déclaré.

Outre cela, Edmond Issopha a plaidé pour la prise en charge des soins médicaux des magistrats ainsi que de leurs familles.

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires