Attaques des ADF à Irumu : « Le gouvernement congolais nous a abandonné » (CRDH)

 

Réagissant aux multiples attaques des rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées, ADF, contre plusieurs agglomérations du territoire d’Irumu en Ituri, le coordonnateur territorial de la Convention pour le Respect des Droits Humains, CRDH, estime que le « gouvernement congolais a abandonné » les populations vivant dans ces zones affectées par ces attaques.

Au cours d’un entretien téléphonique avec ACTU7.CD ce lundi 1er mars, Christophe Munyanderu interpelle également le « Président de la République sur ses multiples promesses non tenues » en rapport avec l’éradication de l’insécurité causée par ces combattants étrangers.

« (…)Le gouvernement congolais nous a abandonné. Le gouvernement congolais n’est pas avec nous, la population civile (…) malgré toutes les réformes, le gouvernement ne se prononce pas. Le président de la République avait fait des promesses en ce qui concerne l’insécurité causée par les ADF à Beni, Goma, Bunia (…) que la population allait fêter le nouvel an 2020 en paix, mais jusqu’à présent, aucune suite. Nous sommes en train d’être tués (…) », a-t-il déploré.


Cet acteur des droits humains épingle également la « prise en compte tardive des alertes » sur les mouvements suspects dans la zone par les services de sécurité. Christophe Munyanderu appelle ainsi au lancement des « opérations militaires de grande envergure » dirigées par le secteur opérationnel des forces armées basées en Ituri et non à Beni.

« (…) Nous alertons sur l’érection des bases des ADF, mais les services de sécurité ne font rien. Nous disons que le gouvernement congolais est responsable de tous les morts qui seront enregistrés pendant cette période (…) Le gouvernement congolais a l’obligation de nous protéger. Nous appelons le gouvernement congolais à lancer les opérations dans notre contrée qui seront dirigées par le secteur opérationnel de l’Ituri, pas par le commandement Sukola de Beni (…) », a-t-il proposé.

Dans la nuit de samedi 27 au dimanche 28 février 2021, au moins 7 civils ont été tués par des combattants ADF à Buakadi, dans la chefferie de Banyali Chabi au sud d’Irumu. Plusieurs autres personnes ont été enlevées par ces rebelles. Des maisons d’habitation ont également été incendiées au cours de cette attaque.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires