Éliminatoires CAN 2022 : la ligue de football professionnel de France interdit les joueurs africains de rejoindre leurs sélections suite à la COVID-19

 

Alors que les joueurs de l’équipe de France, qui doivent jouer au Kazakhstan et en Bosnie, seront exemptés d’isolement à leur retour en Europe, les joueurs africains évoluant en France et appelés en renfort par leurs sélections nationales en vue des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2022 ont été interdits par la Ligue de football professionnel de France (LFP) de rejoindre leurs pays d’origine. Une annonce qui passe très mal.

Les clubs de Metz, Dijon et le FC Nantes avaient annoncé la couleur. Et le vendredi 19 mars, la LFP a officialisé la nouvelle. Tous les joueurs convoqués pour des matches en dehors de la zone européenne avec leur sélection nationale durant la trêve internationale ne seront pas libérés. Cette décision est une façon pour le football français d’appliquer la circulaire FIFA du 5 février 2021 tenant compte des nombreuses restrictions de déplacement dans le monde », fait savoir une note de la LFP.

Lire aussi  Kasaï Central : Malgré le revers électoral aux législatives, Denise Dusauchoy toujours au front pour aider la population

« Dans ce contexte, les clubs ne mettront pas à disposition des sélections les joueurs étrangers convoqués pour des matchs hors de la zone UE/EEE durant la prochaine période internationale du mois de mars », pouvait-on lire dans le communiqué. Une annonce qui a vivement fait réagir, notamment du côté de l’Afrique.


Privés de leurs internationaux alors que doivent se jouer deux journées comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021, les sélections africaines notamment les Léopards de la RDC se retrouvent fortement pénalisées. Mais pourquoi ce coup de gueule ? Entraîneur du Stade Rennais, Bruno Genesio avait d’ailleurs exprimé son mal-être face à ce qui est logiquement considéré comme un manque de respect pour les équipes africaines.

En France, l’Union natiobale des footballeurs professionnels (UNFP) a également tenu à interpeller l’État via un communiqué publié hier sur son site officiel. « L’UNFP partage la légitime incompréhension des footballeurs internationaux autres que français de nos différents championnats, appelés à disputer des rencontres hors de l’UE, comprend leur détresse, partage leur colère… », écrit la structure.

Lire aussi  Kasaï-Central : Les femmes et filles vulnérables bénéficient d'une formation professionnelle à Kananga

Face à cette décision, plusieurs sélections africaines feront avec les joueurs locaux. Christian Nsengi Biembe, le sélectionneur de la RDC a, à plusieurs fois, modifié sa liste en recourant aux joueurs évoluant au championnat national. Une manière pour lui de compenser l’absence annoncée de certains professionnels.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires