Nord-Kivu : 3 journées de deuils décrétées par la société civile pour décrier l’insécurité à Beni

 

Les organisations membres de la société civile dans la ville et le territoire de Beni ont décrété trois jours de deuil, dès ce vendredi 26 mars sur toute l’étendue de cette agglomération.

Au cours d’une réunion tenue ce jeudi 25 mars dans la ville de Beni, ces structures citoyennes ont décidé que seules les écoles, pharmacies et alimentations pourront fonctionner pendant ces trois jours qui seront suspendus “si et seulement si les recommandations ont été prises en compte”, peut-on lire dans leur déclaration.

Par ce geste, ces composantes de la société civile disent au même moment compatir avec les familles des dix personnes tuées mercredi 24 mars à Kilya sur la route nationale nº4 Beni-Kasindi reliant la RDC à l’Ouganda.


Pour rappel, ces personnes avaient été abattues par les présumés terroristes DAECH-RDC forces démocratiques alliées (ADF).

Pour la société civile, des enquêtes sérieuses doivent être diligentées pour que les vrais auteurs de ces actes soient mis devant les instances judiciaires. Non seulement que les comités de sécurité de Beni ville et territoire doivent se rendre sur le lieu de l’embuscade, mais aussi ils doivent discuter avec le commandement militaire Sokola 1 pour définir ensemble des dispositions nécessaires en vue mettre fin à l’insécurité, recommandent ces leaders communautaires.

Lire aussi  Fête du Nouvel an : À Beni, l'armée informée sur « une planification d'une série d'attentats » contre la population

 

Christopher Kambale

Lire aussi

Les plus populaires