RDC : le ministère de l’EPST annonce la désactivation de plus de 1000 écoles fonctionnant avec de faux arrêtés

 

Le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) de la République Démocratique du Congo va désactiver les écoles (plus de 1000) fonctionnant avec des faux arrêtés, leur personnel, des agents avec les données d’identification irrégulières ainsi que les doublons.

Cette annonce est contenue dans une lettre du secrétare général de ce ministère adressée aux gouverneurs de province. D’après Jean-Marie Mangobe, cette décision fait suite aux recommandations formulées par l’inspection Générale des Finances à l’issue de la mission diligentée dans ce ministère. C’est sur demande expresse du premier ministre que cette mesure sera d’application.

La liste de huit pages reprenant les écoles qui seront frappées par cette mesure a également été annexée à cette lettre. Depuis la mise en place de la gratuité de l’enseignement en RDC, plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer le détournement et l’augmentation exponentielle des écoles prises en charge par l’Etat. Deux hauts responsables du ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique ont été condamnés, le 25 mars derniers, à 20 ans de prison pour détournement.


Andy Kambale Matuku

Lire aussi  Kasaï-Central - EXETAT : À Demba, les élèves "appelés à travailler sans peur"

Lire aussi

Les plus populaires