Kasaï : 2500 personnes vivent en brousse, 13 morts et 100 maisons détruites dans les violences à Bakuakenge (Min. prov. de l’intérieur)

 

Les violences survenues dans la localité de Bakuakenge dans le Kasaï ont fait 13 morts entraînant la destruction d’environs 100 maisons d’habitation. Ce bilan a été livré par le ministre provincial de l’intérieur de cette province.

Deller Kawino qui alerte sur la situation désastreuse due à ces atrocités perpétrées à Bakuakenge, dans le territoire de Mweka, révèle que plus de 2500 personnes ont fui leurs habitations pour trouver refuge dans la brousse depuis le début de violents affrontements entre le peuple Lubaphone du village Bena Milombe du territoire de Demba au Kasaï-Central et le peuple Kuba du village Muanga du territoire de Mweka dans la province du Kasaï.

« Les services spécialisés ont enregistré un bilan provisoire de 13 morts et plus de 100 maisons incendiées dont le centre de santé et la résidence de l’honorable Evariste Boshab (…). Nous prenons ces chiffres de manière provisoire parce que la population est en fuite. Plus de 25 mille personnes ont fui leurs milieux d’habitation pour aller se réfugier dans la brousse (…) », déclare le ministre provincial.

Lire aussi  Tensions à Buhene et Munigi : "il faut sanctionner les coupables qui vont se retrouver dans ce dossier" (Patrick Mundeke)

Ce membre du gouvernement provincial affirme également que « les assaillants avaient poursuivi notre population jusque dans la brousse, nous ne savons pas si on peut retrouver d’autres cadavres en brousse », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre provincial de la santé, Ferdinand Mposhampa qui s’est rendu dans ce coin pendant les atrocités, a appelé la justice à faire son travail pour condamner les auteurs, tout en exhortant la population à privilégier la paix et la cohésion sociale.

Diaris Kindalo à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires