Conflit Bakwa Kenge : Des voix se lèvent pour exiger une commission d’enquête afin d’établir les responsabilités

 

Le députe provincial Fidèle Ntumba Kambulu fustige le silence des autorités nationales dans le conflit qui oppose les peuples Kuba et Luba qui se disputent les limites frontalières de la cité de Bakwa Kenge au niveau de la province du Kasaï et Kasaï-central.

En effet, plus de 12 personnes ont trouvé la mort la nuit du dimanche à lundi 29 mars dernier dans les villages Mulanga, Barua et Faka dans le territoire de Mweka « à la suite de l’incursion des miliciens en provenance de la province du Kasaï-central ».

Se confiant ce jeudi 1er avril à ACTU7.CD, Fidèle Ntumba Kambulu soutient que « le gouvernement national devrait en principe se pencher rapidement sur cette affaire afin que la solution soit trouvée pour permettre aux deux peuples de vivre dans la quiétude ». Il se dit par ailleurs stupéfait du « mutisme du gouvernement qui d’après lui ne s’investit que dans les questions sécuritaires qui concernent la partie Est du pays ».

Lire aussi  État de siège/Nord-Kivu : Le Gén. Aba Van Ang met en garde contre les "critiques infondées et gratuites" à l'endroit de la police

Dans cet ordre d’idées, cet élu du territoire de Tshikapa exige aux autorités tant provinciales que nationales toute la vérité sur ce massacre tout en suggérant également la mise en place d’une commission d’enquête indépendante afin d’établir les responsabilités.

Il y a lieu de rappeler qu’un forum de réconciliation des communautés Lulua du territoire de Demba au Kasaï-central et Kuba du territoire de Mweka au Kasaï était organisé au mois d’octobre 2020 par le ministère de l’intérieur et sécurité. Après ces assises, rien n’a changé.

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires