RDC : Nathalie Bul’an’sung, « actrice inlassable du bien-être universel »

 

Rien ne peut arrêter sa détermination d’agir pour le bien-être universel comme stipulé dans les objectifs de la Fondation qui porte son nom.

Sa parole étant d’or, la Rapporteur Adjoint du Sénat et Présidente de la FONABU tient le cap de sa promesse de ne ménager aucun effort pour agir malgré les vents et marées dans le sens d’assurer par tout moyen possible le développement de sa communauté.

Altruiste, toujours sur le front et à la rescousse de ses semblables, la sénatrice Nathalie Bul’An’Sung, avait lancé depuis le mois d’octobre 2020 les travaux de cantonnage manuel sur la RN16 sur les 105 kilomètres de l’axe Lonzo-Popokabaka.


Ces travaux de réhabilitation de la RN16 dans le territoire de PopoKabaka dans la province du Kwango qui était en état de délabrement très avancée il y a 6 mois évoluent normalement. Financés en partie par le Gouvernement jusqu’en décembre 2020, année pendant laquelle l’exécutif national, à travers le ministère du développement durable avait suspendu son appui.

Lire aussi  Sud Kivu : Deux journées "ville morte" à Kamituga pour pleurer les morts enregistrés dans des éboulements

En effet, la Fondation Nathalie Bul’An’Sung (FONABU) s’est vue confier ce chantier le 19 août 2020 à l’occasion du lancement officiel par l’ancien Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba des travaux d’entretien permanent des routes de dessertes agricoles, action menée dans le cadre de la politique du Gouvernement National pour la promotion de la production interne en RDC.

Liée par le devoir de l’intérêt commun, la sénatrice élue de la province du Kwango, Nathalie Bul’an’sung n’attend pas désarmer à l’instar de nombreuses structures ayant jeté l’éponge à mi-chemin après la suspension par le Ministère du Développement Rural d’appuyer ledit programme, rassure à ACTU7.CD, le coordonnateur de la FONABU.

Et c’est avec joie qu’elle consent d’énormes sacrifices afin de donner sourire aux nombreux ménages de ses congenaires cantonniers affectés à ce travail, complète t-il.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires