Test Covid-19 : A l’aéroport de N’djili, l’INRB refuse tout résultat venu de l’étranger et oblige aux voyageurs de payer 45 USD

 

« Ce qui se fait à l’aéroport international de N’Djili est simplement du vol », relate un Congolais en provenance des États-Unis ». Furieux, cet homme d’affaires accompagné de cinq de ses membres de famille ne comprend pas pourquoi il doit débourser 45 dollars américains en faveur de l’Institut national des recherches biomédicales (INRB) pour le compte du test de Covid-19. Une situation devenue monnaie courante à l’aéroport international de N’djili où tous les passagers à destination des pays étrangers doivent se soumettre.

Et pourtant, attestent des spécialites, tous les résultats covid-19 ont un QR code qui renseigne sur la situation du passager et l’origine du document. Les pays européens acceptent les tests en provenance de la RDC. « Et à l’inverse, le super laboratoire de l’INRB impose un test de plus aux passagers qui ont pourtant subi un test dans leur pays de provenance avant l’embarquement ».

L’équipe de Jean-Jacques Muyembe, virologue congolais connu pour être l’un des co-découvreurs du virus Ebola en 1976, soutire ainsi l’argent des paisibles passagers sans être inquiété. Une pratique qui devrait, en principe, alerter ce directeur général de l’Institut national de recherches biomédicales de la République Démocratique du Congo à mettre tous les moyens pour décourager les auteurs.

Lire aussi  Nord-Kivu : Des cultivateurs "victimes des tracasseries des FDLR et des écogardes de l'ICCN à Rutshuru"

Dernièrement, une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, montre un groupe des voyageurs arrivés à l’aéroport international de N’djili et soumis à la paie de 45 dollars américains à chacun alors qu’ils détenaient tous les documents indiquant le test de Covid-19 subi dans leurs pays de provenance. Tous ont refusé de s’exécuter à la demande de l’équipe de Jean-Jean Muyembe. Certains ont décidé d’y passer la nuit exigeant même la présence sur les lieux de Félix Tshisekedi pour que l’affaire soit tirée au clair.

Une révolte des passagers de retour dans leur pays d’origine qui n’est pas de nature à arranger le climat social déjà tendu avec la flambée des prix des denrées alimentaires de première nécessité qui s’observe ces derniers jours sur différents marchés de la capitale. D’où l’appel au Gouvernement à diligenter une enquête à l’aéroport de N’djili de manière à fixer l’opinion sur cette affaire de test de Covid-19 susceptible de ternir l’image de la RDC.

Lire aussi  RDC : Grâce au RAM, le wifi gratuit sera opérationnel à l’aéroport international de N'djili fin janvier (Christian Katende)

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires