Kinshasa/Tentative de spoliation de l’immeuble Bolenge : La Ministre provinciale Nelly Nsasa « dans les rangs des extorqueurs indiens »

Marie Nelly Tsasa Nbungu, Ministre provinciale de Kinshasa en charge des affaires foncières, urbanisme et habitat, serait « complice » dans une affaire de spoliation de l’immeuble Bolenge situé au croisement des avenues Bokassa et Colonel Ebeya dans la commune de la Gombe, appartenant à Jeanine Angela Mogbondo, mère de la députée provinciale Nelly Bolenge, élue de la Mongala. Cette affaire oppose la famille de cette parlementaire à des sujets indiens ayant érigé leur magasin juste à côté de cet immeuble. Ces sujets indiens ont demandé la main forte de cette autorité pour « remporter la bataille ».

En effet, la famille Bolenge est propriétaire de cet immeuble depuis plus de dix-huit (18) ans, certificat d’enregistrement à l’appui, alors que ces asiatiques sont devenus propriétaires de leur bien immobilier depuis 2016, mais veulent à tout prix récupérer un espace qui, selon ledit certificat, revient à la mère de cette députée.

Ce mardi 04 mai 2021, le groupe de ces commerçants de nationalité indienne accompagné de la ministre provinciale Nelly Nsasa et le conservateur des titres immobiliers de la Gombe, était sur le lieu pour prendre quelques images de l’immeuble Bolenge avant de se replier dans le magasin des sujets indiens où ils ont été surpris par Jeanine Angema Mogbondo et sa fille en train de « comploter » contre leur propriété. Et sur le champ, un échange de parole houleux a été engagé entre les deux (2) parties.

Selon Me Didier Bompate, avocat de la mère de l’élue de la Mongala qui parle d' »un conflit inutile créé par les indiens », l’élément déclencheur de cette situation serait le fait que le positionnement d’un nouveau locataire de l’immeuble Bolenge qui vent différents articles, « empêche » la visibilité du magasin des indiens « qui passe au second plan lorsqu’on jette un coup d’œil sur cet angle ». À en croire ce juriste, ces commerçants veulent avoir « un champ libre ».

Cet avocat au barreau de Kinshasa/Gombe a aussi précisé qu' »ils [les indiens] ont créé plusieurs dossiers judiciaires au parquet général de la Gombe, devant les inspecteurs judiciaires. Actuellement, il y a un autre dossier qui est ouvert devant le parquet de grande instance de Kinshasa/Gombe pour le même problème », mais depuis le début de toutes ces procédures, ils n’obtiennent toujours pas gain de cause.

Ce dossier étant parvenu au ministre national des affaires foncières Molendo Sakombi, ce dernier a promis de faire une descente sur le terrain ce mercredi 5 mai 2021 accompagné du Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa Godé Mpoyi, pour un état des lieux de la situation. Dossier à suivre !

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires