Affaire Kanga : la DGM appuie la FECOFA avec de nouveaux éléments y compris le numéro de la carte d’électeur

 

Ça chauffe dans les coulisses de la Confédération africaine de football (CAF). D’après des sources bien informées, le renvoi du traitement de la plainte de la RDC à propos du joueur Guelor Kanga né Kiaku Kiaku Kiangani, serait dû à l’abondance des éléments à charge du joueur fournis par la Fédération congolaise de football (FECOFA) le week-end dernier.

« La confrontation entre la Fédération congolaise de football n’a pas eu lieu parce que la FECOFA a présenté plusieurs éléments contre le joueur Kanga. La commission jury disciplinaire a demandé le temps pour mieux examiner le dossier. Rendez-vous est donc pris pour le dimanche 16 mai », confie-t-on dans les milieux des dirigeants du football congolais.

Qu’en est-il au juste ? Nos limiers affirment que parmi les documents ajoutés en appui avec les accusations de la FECOFA figure notamment le numéro de la carte d’électeur de Guelor Kanga obtenu en 2006 à Kinshasa. La Direction générale de migration (DGM) aurait ainsi apporté un coup de pouce à la FECOFA en apportant les documents prouvant des aller-retour effectués par l’athlète inculqué intéressé en RDC.

Des éléments susceptibles de contredire le joueur Guelor Kanga qui a toujours nié avoir mis les pieds sur le sol congolais et même ne disposant pas d’un document officiel délivré par la RDC. Toutes ces preuves réunies n’ont pas donné suffisamment de temps à la commission de la CAF de traiter l’affaire le dimanche 9 mai comme initialement prévu. Rendez-vous est pris dans une semaine.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires