Kinshasa : l’APK met fin au règne de l’administrateur Fatuma au marché de la Liberté, 18 ans après

 

L’administrateur du marché de la Liberté à Marina est démis de ses fonctions. C’est le lundi 10 mai que les députés provinciaux de la ville de Kinshasa ont voté en faveur d’une motion de l’élu Armand Kifukieto qui, en conclusion de sa question orale avec débat, s’est dit non satisfait par les explications évasives et sans pièces justificatives de la désormais ex-patronne de ce lieu de négoce de référence pour le district de la Tshangu.

Le député Armand Kifukieto a réquis sa révocation immédiat. Ainsi donc, sur 35 députés présents, 35 ont voté pour le départ de Mme Fatuma.

Avant sa déchéance, l’administrateur du marché de la Liberté a été interpelée à l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK). Elle devrait répondre de sa gestion jugée catastrophique du marché construit par Laurent Kabila en faveur des résistants à l’agression rwandaise de Masina, Kimbanseke et N’Djili. Gestion catastrophique de l’assainissement du marché et ses environs, détournement des salaires du personnel et des recettes, opacité dans la passation des contrats, autant de griefs qui ont motivé la décision des élus de Kinshasa.

Lire aussi  Tourisme : Yves Bunkulu et le DG de l'ICCN évoquent la revalorisation des sites touristiques et la relance des activités

Sentant sa déchéance, l’administrateur du marché de la Liberté aurait tenté de corrompre certains députés de la ville de Kinshasa pour se maintenir à la tête dudit marché. Plusieurs mouvements citoyens ont dénoncé cette attitude de Mme Fatuma qu’on accuse avoir mal géré ce don offert à la population de la Tshangu.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires