EPST/Lomami : le ministre Jean Mbanga ordonne la fermeture des écoles fonctionnant sans arrêtés

 

Le Ministre provincial de l’Enseignement primaire secondaire et technique dans la province de Lomami, Jean Mbanga Ngoyi a ordonné aux inspecteurs d’État de procéder à la fermeture de toutes les écoles fonctionnant anarchiquement, sans arrêté ministériel national ou provincial, soit encore pour non viabilité, selon le rapport d’inspection.

L’annonce a été faite lors de la clôture des travaux de l’atelier de renforcement des capacités sur l’utilisation rationnelle des formules revisitées de l’inspection itinérante des inspecteurs chefs de pool et inspecteurs itinérants.

Jean Mbanga a, par la même occasion, recommandé aux techniciens de l’enseignement notamment de veiller au retrait des diplômes des lauréats ayant satisfait aux examens d’État (cas de recours des diplômes retenus par Kinshasa les années antérieures), de remettre trois fiches EO1 à chaque candidat finaliste ayant payé son droit d’inscription, de veiller à la délivrance des certificats sanctionnant la fin d’études primaires par les finalistes (le cas des inspecteurs chefs de pool primaire).

Selon lui, certaines écoles organisent anarchiquement des options sans en avoir l’autorisation. Une situation qui laisse perplexe le patron de l’éducation. D’où l’instruction de fermeture de telles écoles.

Cette mesure intervient quelques jours après la publication de l’arrêté du Gouverneur Sylvain Lubamba Mayombo, portant fixation des frais de participation aux examens d’État estimé à Soixante-six mille francs congolais ( CDF 66.000).

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires