RDC-Violences lors de la fin du ramadan : 29 personnes condamnées à la peine capitale

 

La justice congolaise a annoncé le verdict du procès organisé en flagrance suite aux troubles lors de la clôture du ramadan qui a eu lieu aux installations du mythique stade des martyrs le jeudi 13 mai 2021.

En effet, sur les 41 prévenus qui ont comparu immédiatement au tribunal de grande instance de la Gombe, 5 ont été acquittés, 4 renvoyés devant leur juge naturel et 31 autres personnes condamnées dont 29 à la peine capitale et 2 à 5 ans de servitude pénale principale.

Il faut noter que le jeudi 13 mai, de violents heurts, dont les images ont largement circulé sur les réseaux sociaux, avaient éclaté entre fidèles musulmans se disputant l’accès au stade des Martyrs, le grand stade de la capitale congolaise, pour y organiser la prière officielle de clôture du ramadan. Les protestataires s’en étaient pris en particulier à la police présente sur les lieux pour encadrer la cérémonie.


Un premier bilan officiel fait état d’un policier tué, d’une policière entre la vie et la mort et de 46 autres policiers blessés, dont huit dans un état critique. Une dizaine de véhicules de la police ont été endommagés, dont l’un complètement incendié.

Lire aussi  Kasaï-Central - Carence des magistrats : "La recrudescence des cas d'arrestations arbitraires ne fait qu'augmenter à Demba" (NSCC)

La communauté islamique de la RD Congo, qui représente 10 % de la population, connaît une crise de succession depuis quelques années entre les deux factions rivales au sein de l’unique association représentant les fidèles, la Comico (Communauté islamique du Congo).

L’affaire a été portée devant les tribunaux, mais aucune décision judiciaire définitive n’a été rendue. Depuis, les tensions sont récurrentes entre les deux groupes.

Osée Mfumfu

Lire aussi

Les plus populaires