Kabund à Kagame : « La posture négationniste du Président rwandais est une attitude d’un accusé plaidant non coupable »

 

En RDC, les propos tenus par le Président du Rwanda le lundi 17 mai dernier en France sur les « crimes » commis au pays de Félix Tshisekedi, soulèvent un tollé général et font monter l’adrénaline dans toutes les couches de la population.

Ces affirmations de Paul Kagame ne sont pas passées inaperçues chez le premier Vice-président de l’Assemblée nationale de la RDC Jean-Marc Kabund, qui indique que cette position que prend le Président rwandais s’assimile à un accusé qui plaide non coupable.

« La posture négationniste du Président rwandais face aux crimes commis en RDC est une attitude d’un accusé plaidant non coupable », a tweeté le Président ad intérim du parti présidentiel.


Malgré cela, Kabund-a-Kabund croit que, ce qui serait essentiel, c’est « l’institution, sur base du rapport mapping, d’un Tribunal pénal international pour la RDC afin que les auteurs, qui qu’ils soient et où qu’ils se trouvent, répondent [de leurs actes] ».

Lire aussi  Lancement de l'opération d'enrôlement des électeurs dans 10 provinces : Tshisekedi obtient sa carte d'électeur à Mbandaka

« (…) Mukwege devient un symbole, un outil de ces forces qu’on ne perçoit pas, il reçoit le prix Nobel et on lui dit quoi dire. Il n’y a pas eu de crime [dans l’Est de la RDC], absolument pas », avait lâché lundi 17 mai 2021 le Président rwandais avant de préciser que « le Rapport mapping est très politisé, contesté par des gens ».

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires