Cadastre minier : le Directeur général JF Mupande invité à la Brigade judiciaire, deux semaines avant la remise et reprise avec son successeur

 

Le Directeur général du Cadastre minier (CAMI) Jean-Félix Mupande est invité, le vendredi 4 juin, à la Brigade judiciaire de Kinshasa/Gombe. Un document portant la signature de l’Inspecteur judiciaire divisionnaire Richard Mbuangi Mbuangi dont une copie est tombée au bureau d’ACTU7.CD ne révèle pas les raisons de la convocation par la justice de ce mandataire public.

Mais, toujours est-il qu’une source judiciaire indique que Jean-Félix Mupande serait invité par la Brigade judiciaire suite au « non paiement de 50 % des droits superficiaires annuels à la Direction générale de douanes et accises (DGDA) conformément aux articles 196 et 199 du Code minier ainsi que les articles 394, 396 point a, 399 et 400 du Règlement minier ». Mais aussi depuis le mois de juillet 2020, le CAMI est mis en cause à travers son Directeur Général.

De toute les façons, l’invitation par la justice du Directeur général du CAMI intervient moins de deux semaines avant la remise et reprise avec son successeur. La remise et reprise entre le Directeur général sortant et entrant du CAMI prévue pour le lundi 31 mai dernier n’a pas eu lieu. Un document émanant du ministère des Mines avait demandé au DG Jean-Félix Mupande de ne pas poser « des actes des dispositions des biens et des fonds ou faire des mouvements du personnel de votre établissement ».


Dans ce document dont une copie est parvenue au média non-aligné, la ministre des Mines Antoinette N’Samba Kalambayi donne des nouvelles directives au Directeur général de CAMI. « Désormais, vous expédirez les affaires courantes en attendant la passation de pouvoir dans le calme et la tradition républicaine qui sera supervisée par messieurs le secrétaire général aux Mines et le Directeur de mon cabinet qui me lisent en copie », avait-elle demandé.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires