Dossier cartes VISA : Rawbank aurait désactivé une trentaine, certaines seraient déjà expirées

 

A la demande de la Banque centrale du Congo (BCC), la  Rawbank procède à la désactivation des cartes VISA imputées au compte du Trésor et utilisées par certains dignitaires du régime Kabila. Selon plusieurs sources, une trentaine sont, à l’heure actuelle, désactivées alors que d’autres seraient expirées.

Dans une correspondance datant du 1er juin 2021, le Ministre des Finances avait instruit le gouverneur de la Banque centrale du Congo d’annuler les cartes des crédits sur le compte général du Trésor public. La demande de Nicolas Kazadi, lit-on dans ladite lettre, fait suite à la saisine du 24 mai 2021 de l’Inspecteur général des finances, chef de bureau.

Bien après, l’Inspection générale des finances (IGF) a confirmé l’existence de plusieurs cartes de crédit « visa infinity » tirées sur le compte de la BCC et dont les retraits y effectués sont pris en charge par le compte général du Trésor public. Selon son service de communication, « les cartes visa ne remontent pas de l’Indépendance du Congo en 1960, mais plutôt il y a à peine une quinzaine d’années ».

Dans une mise au point à ACTU7.CD, « les cartes ont été aussi émises au profit des personnes sans titre ni qualité, qui les ont utilisées dans plusieurs pays étrangers ». L’IGF précise que « cette pratique est à l’opposé de la bonne gouvernance et viole la procédure de la dépense publique prévue par la loi relative aux finances publiques ». Voilà pourquoi l’IGF a saisi le Ministre des Finances pour annulation.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires