Ituri : La Police met en garde les opérateurs économiques contre l’utilisation des enfants à Mambasa

 

La Police Nationale Congolaise (PNC) de Mambasa, en Ituri, vient de réunir ce lundi 7 juin 2021 plusieurs responsables d’organisations locales dans l’objectif de les sensibiliser sur l’utilisation des enfants mineurs dans plusieurs activités lucratives.

D’après le Major Jeef Kambale, responsable de l’administration au sein de la Police, l’objectif de cette rencontre était de préparer la grande réunion qui se tiendra mercredi 9 juin 2021 avec plusieurs responsables locaux. A l’en croire, la police vise à mettre fin au phénomène d’utilisation des enfants sur toute l’étendue du territoire de Mambasa.

« (…) Notre objectif, c’est Zéro exploitation d’enfant mineur dans le territoire de Mambasa sur toute forme. Les enfants sont exploités d’une manière ou d’une autre. Il y a des enfants qui sont utilisés dans les bars, bistrots, utilisation des enfants dans l’entretien des hôtels, des restaurants et même dans la conduite des motos (…) », a-t-il déclaré à la presse après cette réunion.


Major Jeef Kambale met en garde tous les parents et hommes d’affaires qui utilisent les enfants dans leurs activités. Il indique que d’ici une semaine, la police va commencer à descendre sur terrain pour réprimer les récalcitrants. Pour lui, la place des enfants mineurs est à l’école et non dans la rue.

Lire aussi  Kasaï-Central : Un cultivateur perd la vie par noyade à Dibaya

« (…) Nous voulons décourager ce système (…) le mercredi de la semaine prochaine, nous allons descendre sur terrain pour sensibiliser et passer à la répression (…) Si vous utilisez les mineurs, c’est vous qui serez responsable de tout ce que nous allons vous reprocher. La place des mineurs c’est à l’école et non dans la rue (…) », a-t-il martelé.

Plusieurs enfants parcourent les rues de Mambasa vendant à la sauvette des habits usés, des oeufs, des grillades et autres biens. Certains enfants en âge scolaire vendent dans des boutiques, des cabinets de recharge téléphonique et certains sont dans les carrières minières.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires