Détention des cartes VISA liées au trésor public : Aubin Minaku veut se laver de toute prétention sur sa personnalité

 

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku veut être transparent dans l’affaire qui fait polémique sur les détenteurs des cartes VISA liées au trésor public dont son nom serait cité parmi plusieurs autres personnalités du régime Kabila. Dans une correspondance adressée au Directeur général de la Raw-Bank, l’un des distributeurs de la Banque Centrale du Congo (BCC), ce proche de Joseph Kabila a demandé « l’extrait de compte carte visa émise en sa faveur ».

« Monsieur le Directeur général, par la présente, je sollicite l’extrait de compte carte visa émise par la Banque Centrale du Congo pour le compte du président de l’Assemblée Nationale Aubin Minaku Ndjalandjoko auprès de votre institution « , lit-on dans ce document parvenu à ACTU7.CD.

Pendant l’exercice de son mandat au perchoir de l’Assemblée Nationale de 2012 à 2019, « il n’a jamais bénéficié d’une carte visa manuelle et permanente lui permettant d’obtenir dans un distributeur la somme de 50.000 USD chaque mois. La seule carte visa émise en sa faveur en tant que chef du corps pour quelques missions a été désactivée avec solde conformément à la pratique en la matière », avait expliqué sa cellule de communication dans un démenti sur un élément audiovisuel publié sur le net en rapport avec le sujet du journaliste Israël Mutombo le mercredi 3 juin 2021.

Au sujet de la liste qui circule sur les réseaux sociaux dénonçant certaines personnalités du régime Kabila de posséder des cartes visa du trésor public, dont Minaku serait cité, l’inspection génération des finances (IGF) qui enquête sur le dossier n’a pas reconnu jusqu’à preuve du contraire cette dernière et a promis de publier dans le tout prochain jour la liste des détenteurs des fameuses cartes sur la place publique.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires