Kasaï : Le Gouvernement provincial salue la sensibilisation de la population par des députés pour payer les impôts et taxes

 

Le Gouvernement provincial, à travers son ministère des Finances et Commerce fiscal géré par Hubert Ngulandjoko, félicite la mission effectuée par la commission d’enquête parlementaire mise en place par l’Assemblée provinciale, sur le contrôle des taxes, impôts et redevances dues à la province.

Pour Hubert Ngulandjoko, « il n’y a aucun péché commis par les élus provinciaux » lors de cette opération.

Il estime que payer les impôts, « c’est aimer et construire sa province », tout en invitant les contribuables de s’acquitter de leur devoir.

 » Je salue cette mission d’enquête parlementaire parce que c’est une mission dévolue à l’Assemblée provinciale et c’est ce qui fait que l’Exécutif se sente interpellé. Comme ministre des Finances, la mission menée sur terrain par les élus du peuple vient renforcer la mission du Gouvernement », dit-il.

A lui d’ajouter :  » La culture fiscale en province pose problème. Tout le monde veut toujours s’appuyer sur les connaissances politiques, je suis frère au député, ministre, gouverneur, général… alors que l’impôt n’épargne personne », explique le ministre Ngulandjoko.

Par ailleurs, l’argentier provincial s’en va en guerre contre les contribuables qui payent manuellement.

 » Il faut reconnaître que lorsque l’assujetti d’hier ne payait pas et il est traqué, il vient payer, ça change la donne, on ne peut que se réjouir qu’il y a eu un plus dans notre caisse. Il est formellement interdit aux agents des services d’assiettes notamment ceux de la Direction Générale des Recettes du Kasaï (DGRKAS) de ne pas toucher l’argent des assujettis et même nos agents commis aux différents postes de péages », conclut ce ministre provincial.

Diaris Kindalo à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires