Éruption Nyiragongo : J. Shabani et la Fondation Bin Biteko Juu Ya Amani, au chevet de plus de 450 sinistrés

 

La colère du volcan Nyiragongo qui s’est déversée sur la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, avec tous ses effets collatéraux, a touché plus d’un congolais, parmi lesquels Jacquemain Shabani.

Affecté par la situation humanitaire sans appel que traverse la population sinistrée, Jacquemain Shabani à la tête de la délégation de la fondation Bin Biteko Juu Ya Amani dont il est Président du Conseil d’Administration (PCA), a pris, le mardi 8 juin et mercredi 9 juin 2021, la direction de différentes zones où se trouvent les personnes touchées par cette catastrophe naturelle. Dans sa gibecière, il y avait le nécessaire pour redonner sourire à ceux qui l’ont manqué depuis près de trois (3) semaines.

Aux centres de santé de Shasha et de Bishange dans le territoire de Masisi, la Fondation a pris en charge les frais d’hospitalisation et des frais pharmaceutiques de trente-trois (33) déplacés du volcan parmi lesquels une dizaine d’enfants et trois (3) femmes enceintes. Dans la même circonstance, ces deux (2) centres de santé et celui de Sake ont été renforcés en kits pharmaceutiques et en produits de première nécessité. Dans ces trois (3) sites ainsi qu’à l’orphelinat de Don Bosco de Shasha qui abrite une cinquantaine d’orphelins venus de Goma, des vivres alimentaires y ont été déposés.

Poursuivant le périple à l’institut Kahembe, chefferie de Bakumu dans le territoire de Nyiragogno, ce notable de Masisi et cette Fondation ont assisté plus de quatre cent cinquante (450) ménages avec le dépôt de plusieurs vivres, dont le riz, le haricot, le savon et autres.

Présent sur terrain, Maître Shabani a remercié les partenaires de la fondation Bin Biteko Juu Ya Amani pour avoir contribué à la concrétisation de cet acte qui se veut de « bienveillance », spécialement le Président de la République Félix Tshisekedi « qui n’est pas resté insensible aux souffrances des sinistrés ».

« Au niveau de la Fondation, nous avons eu la chance de bénéficier de la solidarité de nos amis avec qui nous avons fait une collecte des fonds pour venir en solidarité non seulement aux populations sinistrées, mais aussi aux familles d’accueil qui ont connu un choc dans leur quotidien suite à ce mouvement des populations », a expliqué Jacquemain Shabani.

Pour rappel, le samedi 22 mai 2021 vers 19 heures (heure locale), le volcan Nyiragongo situé dans la province du Nord-Kivu était entré en éruption occasionnant des dommages énormes sur le plan tant humain que matériel.
La coulée de lave a détruit, à son passage, des habitations et des infrastructures jusqu’à atteindre environ dix-sept (17) villages dont Bughene, Katoyi et Majengo. Cette catastrophe naturelle a rapidement affecté le tissu socio-économique de la ville de Goma et ses environs où environ trois cent cinquante mille (350.000) personnes ont un besoin urgent d’aide suite à cette éruption du volcan Nyiragongo, d’après le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

CP

Lire aussi

Les plus populaires