IGF enquête au CEEC, FPI, Congo Airways, ARCA, OCC, Regideso, BTC, CNSS…, panique générale dans les entreprises publiques

 

Les inspecteurs des finances sont à pied d’oeuvre dans les entreprises publiques. Plusieurs d’entre elles, une dizaine, figurent sur la liste noire de l’Inspection générale des finances (IGF). PCA, DG et DGA sont des éventuelles cibles de la justice et bon nombre parmi eux seraient interdits de quitter le territoire national. Ces mandataires publics seraient des auteurs présumés des détournements des deniers publics.

Jusque-là, le cabinet Alingete n’a pas encore livré les résultats de ses enquêtes dont certaines sont encore en cours. Curieusement, il s’observe une panique générale dans les établissements publics concernés. Les mandataires cités ont la peur au ventre d’être traqués par la justice. Ils tenteraient de disparaître ou falsifier les documents pour détourner l’attention des enquêteurs.

Des observateurs indiquent que les entreprises publiques sont devenues des vaches à lait pour les mandataires publics. Nos sources affirment qu’il est évident que l’IGF trouve plusieurs cadavres dans les tiroirs des gestionnaires. Des millions de dollars américains des recettes sont dilapidés au détriment des employés. Plusieurs sociétés éprouvent des difficultés à payer leurs agents.

Selon certaines indiscrétions, la nomination des nouveaux mandataires publics pourrait intervenir après le « nettoyage » de l’IGF. Félix Tshisekedi attendrait les résultats de ces enquêtes pour enfin se faire une idée des PCA, DG et DGA à remplacer. Les détourneurs des fonds publics et les faibles seront simplement mis à côté au profit d’une nouvelle équipe.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires