Kasai-Oriental : 11 députés ne reconnaissent pas l’élection du nouveau président de l’Assemblée Provinciale

 

Onze (11) députés provinciaux ne reconnaissent pas l’élection d’Athanase Kabongo Malebongo comme président de l’Assemblée Provinciale du Kasai-Oriental. Ils l’ont dit le vendredi 02 juillet dans une correspondance dont une copie est parvenue à ACTU7.CD. Ce groupe d’élus provinciaux constate que la plénière du 29 Juin qui, du reste a abouti à la destitution de l’ancien président Yves Muamba Kadima était
présidée par le Vice-président et le Rapporteur, eux qui font objet de deux petitions.

Ils dénoncent et condamnent dans ce document, le trafic d’influence avec comme « leitmotiv le nom du chef de l’Etat, lui-même qui condamne ces pratiques et milite pendant 38 ans pour l’avènement d’un Etat de droit ».

« Rejetons en bloc et méconnaissons l’existence d’une quelconque séance plénière tenue à l’assemblée provinciale du Kasaï Oriental en date du 29 juin 2021 car celle du 28 juin 2021 ne s’est jamais ouverte conformément à l’article 59 de notre règlement intérieur. Mettons en garde et rendons responsable ce groupe de 11 députés qui se font d’illusion sur leur théâtre de ce jour, comme la suite du trafic d’influence et autres antivaleurs, avec comme leitmotiv le nom du chef de l’Etat qui, lui-même condamne ces pratiques et milite pendant 38 ans pour l’avènement d’un Etat de droit. De tout ce qui précède, nous les députés provinciaux signataires de la présente déclaration nous ne reconnaissons pas KABONGO MALEBONGO comme président de l’Assemblée Provinciale », peut-on lire dans ce document.


Par ailleurs, ces députés provinciaux demandent à la population de ne pas « céder à la provocation, mais d’être calme et sereine car la médiocrité ne prendra jamais place dans notre province qui est censée donner leçons aux 25 autres provinces de
la République ».

Lire aussi  Kasai: Un député provincial de l'UDPS "déçu" de la non représentativité de sa fédération dans le Gouvernement Lokonde

Il sied de rappeler que le président de l’organe délibérant du Kasaï-Oriental a été éjecté mardi 29 juin par onze (11) députés provinciaux. Il lui est reproché des actes de mauvaise gestion, intimidations à l’égard du personnel administratif et des propos irrespectueux à l’endroit du Chef de l’État. Ce dernier séjourne toujours à Kinshasa depuis plus de deux (2) mois sur invitation du Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur.

Christian Ngeleka, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires