Kasaï-Oriental : Le président déchu de l’Assemblée provinciale introduit une requête en inconstitutionnalité

 

Une requête en inconstitutionnalité a été introduite à la Cour Constitutionnelle le 5 juillet dernier par l’ancien président de l’Assemblée provinciale du Kasaï-Oriental.
Dans sa démarche, Yves Muamba Kadima conteste sa destitution à la tête de l’organe délibérant de la province du Kasaï-Oriental, intervenue le 29 juin dernier.

L’élu de Mbuji-Mayi sur la liste de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi), indique que la résolution adoptée lors de la plénière qui a abouti à sa destitution viole la constitution de la République et le règlement intérieur de l’organe délibérant.

Selon Yves Muamba, la décision prise par onze (11) députés qui étaient présents à la plénière, outrepasse les articles 19 alinéas 3 et 4 , 64 et 197 de la constitution ainsi que les articles 23, 26, 58 ,59, 63, 68 et 184 du règlement intérieur de l’organe délibérant du Kasaï-Oriental.


L’ancien président de l’Assemblée provinciale a été destitué par les députés provinciaux au cours de la plénière qui avait eu lieu le mardi 29 juin 2021. Onze (11) députés présents sur vingt quatre (24) qui constituent l’hemicyble avaient voté pour sa destitution.

Lire aussi  RDC : « L’auto-exclusion de 3 partis politiques du regroupement Alliance CCU et alliés par manque d’élus » (Monsenepwo)

Il a été reproché à Yves Muamba des actes de mauvaise gestion, des intimidations à l’égard du personnel administratif et des propos irrespectueux à l’endroit du Chef de l’État Félix Tshisekedi. Ce dernier séjourne à Kinshasa depuis plus de deux semaines sur invitation du Ministre de l’intérieur. Il est remplacé à ce poste par le Député élu de Kabeya Kamuanga, Athanase Kabongo Kalala Malebongo.

Christian Ngeleka, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires