Kasaï-Oriental : Plusieurs paroisses catholiques profanées, l’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi denonce une « extrême abomination »

 

Au total douze paroisses du diocèse de Mbuji-Mayi sont victimes des actes des profanations et des sabotage depuis quelques mois. Parmi les objets emportés figurent le crucifix, les nappes d’autels, les ornements liturgiques, les statues du sacré coeur de Jésus et de la Vierge Marie. Ces actes ont visé aussi les grottes et les sanctuaires.

Suite à ces événements, l’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi se dit indigné par des « actes délibérés des profanations ». Monseigneur Bernard Kasanda dénonce par la même occasion avec la dernière énergie une « extrême abomination ».

« Des individus mal intentionnés volent les ornements liturgiques, les objets sacrés. Je suis indigné que je dénonce avec dernière énergie cette extrême abomination. Il s’agit des actes délibérés de profanation, des actes ignobles et particulièrement révoltant. L’église est le lieu de la rencontre entre Dieu et son peuple. Profaner les paroisses, les objets sacrés ainsi que les lieux de culte, n’est-ce pas commettre un péché grave, un sacrilège, une profonde abomination », s’indigne Monseigneur Bernard Kasanda.


Et d’ajouter, « tous ces actes ne peuvent ni passer sous silence ni nous laisser indifférent. Je recommande à tous et à chacun, même à ceux qui ne sont pas catholique de respecter scrupuleusement nos lieux de prières et nos objets sacrés », a conclu l’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi.

Par ailleurs, les paroisses Saint Joséphine Bakita, Saint Amand Kabanda et Ina Banza de Ngandajika, Notre Dame de Grâce, Sainte Marie de Nsona, Christ Roi de Kasansa, Saint Vincent de Paul de Nkuadi, Sainte Bernadette de Nkolongo sont parmi les édifices touchés.

Christian Ngeleka, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires