Tentative de détournement à l’EPST : Ça sent la panique dans le camp Tony Muaba !

 

Ça sent l’agitation sur le toit de Tony Muaba ! Après que l’Inspection Générale des Finances (IGF) ait parlé d’une tentative de détournement des fonds du TENAFEP (Test National de Fin d’Étude Primaire) et de l’examen d’État, le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique n’est plus du tout calme.


Dans les réseaux sociaux comme dans les médias, l’on aperçoit le Ministre Tony Muaba vouloir à tout prix se laver en promettant même de saisir la justice. Dans l’une de ses déclarations, ce dernier a même affirmé vouloir en parler au Chef de l’État.

Pourtant, dans sa lettre du 12 août dernier sanctionnant une séance de travail avec une délégation du Ministère de l’EPS (enseignement primaire secondaire et technique), l’IGF (inspection générale des finances) était claire. Pour ce service de la présidence de la République, la libération de ces fonds ne devait se faire qu’uniquement sur présentation des pièces justificatives et sous l’encadrement de l’équipe de l’IGF en mission à l’EPST, le paiement de la collation ne devait être effectué qu’en faveur des intervenants ayant effectivement travaillé dans l’organisation du TENAFEP.



Là où le bas blesse, est que ce paiement ne devait se faire que par les comptes bancaire des bénéficiaires. Si, pour Jules Alingete, ceci devait permettre à ce que cette première expérience de l’organisation du TENAFEP par le Trésor public réussisse, Tony Muaba, lui, pense plutôt que ce paiement, par voie bancaire, risque d’engendrer certains frais au moment du retrait de l’argent par les bénéficiaires. Ce qui, selon lui, jouerai en leur défaveur. C’est pourquoi le Ministre de l’EPST veut que l’argent lui soit délivré en espèce pour contourner cette problématique.

Ce qui est difficile à digérer, c’est l’agitation qui habite Tony Muaba sur un dossier qui pouvait se traiter calmement, déplore un analyste qui estime que cette attitude peu confortable adoptée par ce professeur d’université risquerait à faire véhiculer un autre message que ce qu’il dit verbalement.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires