Sud-Kivu/Fizi : La société civile exige le jugement du policier ayant tiré sur un creuseur artisanal à Misisi

 

Le noyau de la société civile de Misisi dans le territoire de Fizi condamne les différentes formes de barbaries policières et militaires qui sont vécues dans la cité minière de Misisi dans la partie sud de la province du Sud-Kivu.

Selon cette structure citoyenne, le dernier cas date de la nuit de mercredi 18 août 2021, lorsqu’un élément de la police a tiré sur un civil, creuseur artisanal de son état, aux environs de 23 heures locales à Misisi, groupement de Basikasilu.

La victime a reçu des coups de balles dans sa jambe droite tirées par l’un des policiers qui faisaient la patrouille. Cela est arrivé au terme d’une discussion avec ces éléments de l’ordre, explique la même source.


« Ces actes des barbaries qui sont devenus récurrents dans cette partie de la province sont inacceptables », dit Joseph Apolo, défenseur des droits humains et président de la nouvelle société civile congolaise Axe Baraka-Fizi.

Lire aussi  Ituri : L'Administrateur policier interdit la marche des jeunes reprogrammée pour jeudi 10 août

La société civile demande à la justice militaire d’appréhender l’auteur de cette fusillade, et le juger conformément à la loi, pour servir de leçon à d’autres éléments de force et de sécurité qui s’adonnent à ces genres d’actes.

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires