Irène Esambo souligne la nécessité de la prise en compte de la donne handicap dans la réforme du système éducatif

 

La Ministre déléguée en charge des personnes vivant avec handicap  » PVH », Irène Esambo Diata a procédé au lancement le mercredi 1er septembre de la table ronde sur « l’organisation et enseignement spécial en RDC : défis et perspectives au regard de la réforme du système éducatif congolais ».

Ces assises de deux jours, visent à contribuer à l’effectivité du principe « éducation inclusive » en RDC pour assurer sans discrimination fondée sur le handicap, une éducation équitable, inclusive et de qualité à tous les enfants congolais.

Irène Esambo Diata, a souligné la nécessité de la prise en compte de la donne handicap dans la réforme du système éducatif.


Selon elle, l’enseignement spécial, est à ce jour un mécanisme important permettant de rencontrer les besoins éducatifs spécifiques des élèves et des étudiants ayant des difficultés particulières en vue de leur apprentissage, de leur épanouissement personnel ainsi que de leur intégration socioprofessionnelle.

Lire aussi  Sud-Kivu : Trois agents d’OXFAM kidnappés en territoire de Fizi

Esambo a précisé que la particularité de l’enseignement spécial réside dans l’implication des acteurs multidisciplinaires pour la formation des apprenants notamment le personnel paramédical et pédagogique.

Le système de l’enseignement spécial a un coût à cause de la multiplicité d’acteurs et le temps d’apprentissage qu’il exige, a-t-elle dit, avant de mettre l’accent sur la grande vision du Président de la République Félix Tshisekedi dans le domaine de l’inclusion des personnes vivant avec handicap.

Au nom du premier Ministre Chef du gouvernement, la ministre du Genre, famille et enfant,  Gisèle  Ndaya Luseba, a indiqué que la tenue de cette table ronde s’inscrit dans le cadre de la réalisation du pilier 13 du programme national du gouvernement qui met en exergue les efforts pour la lutte contre les inégalités fondées sur le handicap dans le secteur de l’éducation à tous les niveaux.

Elle a relevé que depuis 2015, la RDC a ratifié la Convention internationale sur les droits des personnes handicapées, appelant à la conjugaison des efforts pour l’inclusion de cette catégorie des personnes dans tous les secteurs de la vie nationale.

Lire aussi  RDC : Le Journaliste John Lungila et le CJCP sollicitent le retrait du spot "Stop à la corruption et détournement de fonds publics" de l'IGF diffusé à la RTNC

Ndaya Luseba a, en outre, insisté sur le fait que ces personnes, particulièrement les enfants, constituent une frange importante de la population congolaise qui mérite une attention soutenue pour la prise en compte de leurs besoins spécifiques dans le secteur de l’éducation.

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires