Sextape des élèves : Après leur identification, les acteurs exclus définitivement de l’école et interdits d’inscription dans toutes les écoles sur l’ensemble du pays

« Ces élèves en pleins ébats sexuels sont bel et bien de Kinshasa. Ils font partie de Saint Georges à Kintambo ». Tel est le résultat des enquêtes menées par l’hôtel de ville de Kinshasa. Selon la source, ils sont interdits de s’inscrire dans toutes les écoles du pays. On les a identifiés nommément. Ceux qui font l’amour à 3 sont en 5ème des humanités. Ils seront renvoyés de l’école. Des finalistes aussi identifiés. L’annonce a été faite ce mardi 07 septembre par les autorités scolaires en présence du ministre national de l’enseignement primaire secondaire et technique Tony Muaba.


Ces images de partouse, qui frisent les mauvaises mœurs et éducation, n’ont pas manqué d’alerter les autorités compétentes. En effet, l »hôtel de ville de Kinshasa s’est saisi de l’affaire. Le ministre provincial de l’Education avait convoqué une réunion le lundi 6 septembre avec les responsables provinciaux de l’éducation et avait annoncé une enquête pour identifier les élèves concernés et sanctionner.

Cette vidéo, qui circule comme une traînée de poudre sur la Toile, montre deux garçons dont l’âge varie entre 17 et 18 ans et déshabillés à moitié, en train de baiser leur collègue complètement déshabillée et d’un même âge approximatif. Une vraie scène pornographique entre élèves en uniforme bleu et blanc filmée par l’un de leur probablement à l’aide d’un téléphone portable.



Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires