Uvira/Intronisation d’un chef coutumier à Bijombo : mécontents, des jeunes Bavira ne jurent que sur son départ !

 

La situation est restée confuse dans la ville d’Uvira, la deuxième de la province du Sud-Kivu. Dans la matinée de jeudi 9 septembre 2021, les habitants, en majorité des jeunes de la communauté de Vira, protestent contre l’intronisation du nouveau chef coutumier qui n’est pas Muvira dans le groupement de Bijombo.

Les manifestant ont placé des barricades sur la RN5. Là, aucun véhicule n’est en circulation, des magasins ont été obligés de fermer leurs portes, ainsi que d’autres maisons de commerce.
À la veille de cette action, le chef coutumier Lenge Lwegeleza III Edmond a déclaré que l’intronisation de Furaha Sebasonera comme nouveau chef de groupement de Bijombo, ne sera pas cautionnée par ses administrés.

 

Le précité parle d’une violation flagrante des lois de la République Démocratique du Congo (RDC), et, selon lui, cette intronisation porte atteinte à l’ordre public, à la cohésion nationale, à la solidarité et à la justice sociale.


« Bijombo n’appartient qu’aux Bavira et l’intronisation d’un nouveau chef coutumier dans ce groupement ne relève que de la compétence du chef de la chefferie de Bavira. Et ce nouveau chef doit être Muvira de la famille régnante du clan Benelenge », a-t-il indiqué en précisant que le groupement de Bijombo est une entité relevant de sa juridiction.

Lire aussi  Lualaba : Plusieurs maisons incendiées par des inconnus à Sandoa

Pour sa part, le coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise André Byadunia appelle les manifestants au calme et crois qu’au regard des tensions dans la ville, il est plus qu’urgent que les autorités tant nationales que provinciales s’investissent pour apporter une solution à ce problème qui met déjà en mal la cohésion et la cohabitation pacifique des communautés.

Des informations en notre possession renseignent que le chef de la chefferie de Bavira Furaha Sebasonera a été intronisé en date du 30 août 2021, après que plusieurs autorités tant nationales que provinciales se sont réunies dans la salle Marie-Claire à Bukavu, à l’occasion des obsèques d’Obed Sebasonera Alias Kabarure.

Les jeunes manifestants accusent le Ministre national des infrastructures et travaux publics Alexis Gisaro, qui est ressortissant de la zone, et le Gouverneur Théo Ngwabidje d’être à la base de ce qu’ils qualifient « d’une forfaiture extrême ».

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires