Kwilu/fermeture de la faculté de médecine à l’UNIBAND : un élu tient pour responsable le gouvernement

L’Université de Bandundu, la seule se trouvant au chef-lieu de la province du Kwilu ne se retrouve pas sur la liste des Universités autorisées à organiser la faculté de médecine.

Depuis l’annonce de cette « mauvaise nouvelle », certaines autorités provinciales et des leaders de la ville de Bandundu sont tenus pour responsables, de par leur « passivité » face à la situation inquiétante qui est arrivée à cet alma mater, alors qu’ils seraient prévenus de ce qui allait arriver.

De retour à Bandundu après près de trois (3) mois passés à Kinshasa, l’élu des élus de la ville de Bandundu, Alain Lwenda a, après son accueil à l’aéroport de Bandundu, glissé quelques mots à ceux qui étaient venus l’accueillir. Dans son adresse, Alain Lwena n’est pas allé par mille chemins pour commenter l’actualité au niveau de la ville, notamment celle de la fermeture de la faculté de médecine de l’Université de Bandundu. L’élu du chef-lieu de la province du Kwilu a taclé le Gouvernement provincial du Kwilu, qu’il tient pour responsable en partie de ce qu’a subi l’Université de Bandundu.


« (…) Si aujourd’hui la faculté de médecine est fermée, d’une part, c’est la faute de notre gouvernement provincial; parce que jusque-là, nous ne voyons pas d’efforts qu’il fournit, son implication était quasi absente. C’est ce qui fait que la situation devienne ce qu’elle est aujourd’hui. Depuis que le Gouvernement nous avait promis une clinique à l’UNIBAND, est-ce qu’ils l’ont construite? C’est parmi des raisons qui ont fait que la faculté de médecine soit fermée, le manque d’une clinique. Mais je vous annonce que le Professeur Michel Balabala s’active déjà pour une solution satisfaisante », a-t-il déclaré.

Lire aussi  Ituri : Le député provincial Omer Sivirwa dénonce la présence des militaires dans les carrés miniers à Mambasa

Il a en outre annoncé pour ce mercredi 22 septembre 2021, l’arrivée du président de l’Assemblée provinciale du Kwilu, Donald Sindani, d’où son appel à tous les cadres et militants du parti Action congolaise pour la tolérance et l’égalité ainsi qu’aux partis membres de l’Union sacrée de lui réserver un accueil « chaleureux » dès son arrivée au port-bac de Bandundu.

Patrick Matanga, à Bandundu

Lire aussi

Les plus populaires