Kinshasa : Grâce à un plaidoyer d’Henriette Wamu, la commune de Makala dotée d’un forage d’eau potable

Le quartier Mabulu 1 dans la commune de Makala à Kinshasa ne souffrira plus de manque d’eau potable. C’est grâce à un plaidoyer de la députée Henriette Wamu auprès de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours qui a permis à cette partie de la capitale de se doter d’un forage dont l’inauguration est intervenue le jeudi 7 octobre devant plusieurs autorités municipales et provinciales.


Henriette Wamu dit avoir constaté avec amertume que « la commune de Makala, qui fait partie intégrante de mon fief électoral, avait une carence en eau potable. J’ai décidé, dans le cadre de la vision du Président de la République Félix Tshisekedi, de mener un plaidoyer ». Elle croit que « cet outil va permettre, à coup sûr, une frange de la population de la commune de Makala d’avoir de l’eau potable ».

Voilà pourquoi elle appelle la population bénéficiaire à prendre soin de cet ouvrage qui lui est destiné. « Il est pour cela indispensable de gérer ce forage en bon père de famille. Il y va de la vie des Habitants de Makala », déclare-t-elle au cours de l’inauguration du forage.


Au nom de la population de Makala en général et celle du quartier Mabulu 1, Henriette Wamu à remercier l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours pour cette œuvre de charité par excellence. « C’est preuve éclatante de la foi vivante qu’incarne cette église. Une foi sans œuvre est une foi morte », précise l’élue de la circonscription de la Funa dont fait parti la commune de Makala. « Ce forage est une incarnation de la foi en Jésus-Christ au travers des Saints des derniers jours », affirme la députée.

La Fondation Henriette Wamu, à travers son initiatrice, a été au four et au moulin pour que l’implantation de ce forage devienne une réalité. Henriette Wamu explique qu’elle a bien voulu que ce forage soit implanté dans le centre de santé Kimbanzi situé au quartier Mabulu 1 à Makala. Ce choix, poursuit-elle, a été dicté par des raisons objectives. Il fallait, à la fois, mettre de l’eau potable à la disposition du centre de santé et rencontrer une des préoccupations majeures de cette communauté qui souffre depuis bien longtemps de manque criant d’eau potable.

Ce forage va notamment permettre aux bénéficiaires de lutter contre la propagation des maladies hydriques qui font de nombreuses victimes parmi les enfants de bas âge.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires