Désignation président CENI : Le Conseil National de la jeunesse appelle les confessions religieuses à jouer leur rôle d’église au milieu du village

 

Le président du conseil National de la jeunesse, « CNJ », William Mukambila rappelle les confessions religieuses qui prennent part aux discussions pour la désignation du président de la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) que la jeunesse n’est plus manipulable. Il l’a dit dimanche 10 octobre à N’sele lors de la campagne de sensibilisation des jeunes contre la consommation de la drogue Bombé, à Kinshasa.


Il a demandé aux églises de jouer pleinement leur mission, qui est de prêcher l’amour et la paix. Et de cesser la manipulation de la jeunesse.

 » L’église doit être dans sa mission d’église au milieu du village et prêcher l’amour, la paix et la justice qui élève la nation », a-t-il précisé.



Il a par la même occasion, annoncé les consultations nationales de la jeunesse toutes tendances confondues.

Les confessions religieuses sont jusque-là bloquées en ce qui concerne la désignation du successeur de Corneille Nangaa à la tête de la CENI. Le couple CENCO-ECC avait demandé au « peuple de chercher sa souveraineté en barrant légalement la route à toute tentative de prise en otage du processus électoral par qui que ce soit »

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires