Sud-Kivu : La société civile demande justice pour plus 1400 civils massacrés à Kiliba il y a 25 ans

 

Les acteurs sociaux haussent la voix et dénoncent le silence des autorités congolaises et de la communauté internationale face aux multiples massacres perpétrés sur le sol congolais, en particulier dans la région du Kivu.


Le cas du massacre de Kiliba, commis il y a vingt-cinq ans (25) ans et dont les victimes attendent toujours que justice soit faite.

Kiliba est une cité située à prés de 70 kilomètres au sud de la ville de Bukavu et à près de 25 kilomètre au Nord de la ville d’Uvira en pleine plaine de la Ruzizi en territoire d’Uvira au Sud-Kivu.


Sunikanya Bashombe, président de la société civile de cette cité rappelle que plus de 1400 civils étaient lâchement massacrés en octobre 1996 et regrette de voir que vingt-cinq (25) ans après, aucun des bourreaux n’a été jugé.

« (…) Les auteurs de ces actes circulent toujours librement dans le pays et l’État congolais ne parvient pas à les mettre sous verrous. Nous ne pouvons que demander à l’État de les arrêter et les déférer devant la justice », a-t-il confié à ACTU7.CD.

Pour lui, une fois que justice sera rendue, ça serait une façon de décourager d’autres qui peuvent avoir la même ambition d’arracher la vie aux innocents.

Il sied de rappeler qu’ils sont plus de 1400 personnes à avoir été massacrées en octobre 1996. Un crime perpétré par les troupes de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération (AFDL) soutenues par le Rwanda.

Plusieurs autres massacres ont été commis dans la partie sud de la province, dont ceux de Katogota, Kasika, Kipupu, etc… lesquels sont restés impunis jusque-là

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires